jueves, mayo 15, 2008

Escale en Thaïlande

Je l’ai déjà écrit dans un autre billet, je cuisine très peu asiatique. J’aime beaucoup cette cuisine, mais, quand je suis à la recherche d’une nouvelle recette, je m’arrête très peu aux saveurs de ce continent. Et je fréquente peu les restos asiatiques ; c’est donc une cuisine que je connais mal.

Dans mon tour du monde gastronomique, j’avais pigé la Thaïlande. Une bonne occasion, donc, d’ouvrir mes horizons culinaires. Selon mon seul et unique livre de cuisine asiatique, le repas thaïlandais se compose d’une multiplicité de plats, généralement un curry ou une soupe, un sauté et une salade, servis en même temps. J’ai choisi par contre une soupe au poulet et au galanga, un curry aux crevettes et une salade, hihi.

Pour la salade, rien de bien déroutant. C’était bon et frais. C’est quand j’ai commencé la soupe que j’ai pensé : « Oh ! Ça va être weird ! » Je n’étais vraiment plus certaine, hihihi Le curry n’a rien fait pour arranger les choses... J’avais déjà cuisiné avec la sauce de poisson, et je savais que c’était délicieux malgré une odeur très peu ragoûtante, mais quand j’ai ajouté ça aux crevettes, avec la pâte de crevettes qui ne sent pas mieux, je me suis vraiment demandé ce que j’étais en train de faire là ! Le nez au-dessus du wok, je me disais que j’allais être incapable de manger ça tellement ça puait ! L’homme y allait de ses commentaires encourageants : « Mais ça sent donc bien bizarre ton affaire ! » Je n’avais plus du tout envie de me mettre à table !

Bien entendu, tout était absolument délicieux ! Je suis vraiment contente, parce que je commence à tourner en rond dans ce tour du monde... On a goûté plein de choses, et c’est maintenant plutôt rare que je sois surprise, que je découvre véritablement des saveurs. Je sais maintenant de quel coin de la planète me tourner !

La photo des crevettes ne montre pas très bien le plat. C’est que j’étais tellement certaine que ça serait mauvais que j’ai servi le moins de sauce possible, hihihi On en a ajouté par la suite quand on s’est aperçu que c’était bon finalement. Puis, je me suis trompée, j’ai coupé la recette en deux, sauf le lait de coco...


Salade de concombre aux cacahuètes et au piment

(Source : La cuisine asiatique pour tous)

4 à 6 portions

3 concombres libanais
2 c. soupe de vinaigre de vin blanc
2 c. café de sucre en poudre
1 à 2 c. soupe de sauce de piment (j’ai mis des flocons de piments séchés, au goût)
½ oignon rouge, haché
15 g de feuilles de coriandre (je n’ai pas calculé, je dirais environ 1 ou 2 c. soupe)
160 g de cacahuètes grillées, non salées, hachées (mis moins)
2 c. soupe d’ail frit
½ c. café de piment haché
1 c. soupe de sauce de poisson

Peler les concombres et les couper en deux dans la longueur. Ôter les graines (moi, non) et émincer en fines lamelles.

Dans un bol, mélanger le vinaigre et le sucre jusqu’à dissolution de celui-ci. Transférer dans une jatte et mélanger avec le concombre, la sauce de piment, l’oignon et la coriandre. Laisser mariner 15 minutes.

Avant de servir, ajouter les cacahuètes, l’ail frit, le piment et la sauce de poisson, et remuer à peine.


Tom Kha Gai (Soupe de poulet au galanga)

(Source : La cuisine asiatique pour tous)

4 portions

5 cm de galanga frais (j’avais des morceaux de galanga séché, j’en ai mis deux, que j’avais fait tremper une dizaine de minutes dans l’eau bouillante)
500 ml de lait de coco
250 ml de bouillon de volaille
600 g de blancs de poulet, en fines lanières
1 à 2 c. café de piment rouge finement haché
2 c. soupe de sauce de poisson
1 c. café de cassonade
7 g de feuilles de coriandre (je n’ai pas calculé, mais sûrement plus)

Émincer le galanga en fines lamelles. Mélanger le galanga, le lait de coco et le bouillon dans une poêle. Porter à ébullition, réduire le feu et laisser frémir 10 minutes à feu doux en remuant de temps en temps.

Ajouter le poulet et le piment; laisser mijoter 8 minutes. Ajouter la sauce de poisson et la sucre; bien mélanger.

Ajouter les feuilles de coriandre. Servir sans attendre.


Crevettes en sauce à la lime et à la noix de coco

(Source : La cuisine asiatique pour tous)

4 portions

15 g de noix de coco, en lanières (environ 1 c. soupe)
500 g de crevettes crues, décortiquées, avec la queue
1 c. café de pâte de crevettes
250 ml de lait de coco
250 ml d’eau
2 tiges de citronnelle (partie blanche) finement hachées (j’avais de la citronnelle séchée)
2 à 4 feuilles de lime kaffir (j’en ai mis 4)
2 c. café de piment rouge haché
2 c. soupe de concentré de tamarin
2 c. café de sauce de poisson
1 c. café de cassonade
Zeste de 2 limes

Étaler la noix de coco sur une plaque et faire dorer au four à 150 ºC, en secouant de temps en temps (j’ai fait griller à la poêle sèche).

Mettre la pâte de crevettes sur un morceau de papier d’aluminium. Fermer la papillote. Passer deux minutes de chaque côté sous le gril chaud (je n’ai pas fait ça).

Dans un wok, mélanger le lait de coco et l’eau. Porter au point d’ébullition à feu moyen. Ajouter la citronnelle, les feuilles de lime et le piment. Réduire le feu et laisser frémir 7 minutes. Ajouter la pâte de crevettes, le tamarin, la sauce de poisson et le sucre. Laisser frémir 8 minutes.

Ajouter les crevettes dans la sauce et faire cuire 5 minutes; elles doivent être roses. Parsemer de noix de coco et de longues lanières de zeste de lime. Servir avec du riz à la vapeur.

3 comentarios:

La gousse craintive dijo...

Bonjour, mon commentaire n'est pas tant au sujet du présent billet que de votre profil. Je crois comprendre que vous êtes intéressée à apprendre le catalan. N'ayant trouvé aucun lien vers votre adresse courriel sur votre blogue, j'ai cru bon venir ici laisser un commentaire pour signaler l'existence de cours de catalan à l'université de Montréal. J'en ai d'ailleurs parlé avec passion sur mon blogue tout récemment.
En espérant que cette information vous soit utile dans votre apprentissage du catalan,

Gousse

bernard n. shull dijo...
Este blog ha sido eliminado por un administrador de blog.
Monotributo dijo...
Este blog ha sido eliminado por un administrador de blog.