lunes, octubre 30, 2006

Festin libanais

Il y a quelques semaines, destination Liban dans mon tour du monde gastronomique. Cette cuisine m’inspire beaucoup.

Et ce ne sont pas les choix de mets qui manquent... J’aurais pu faire une semaine libanaise, hihi (en fait, avec tous les restes, c’est ce qui s'est produit, hihi)

J’ai donc opté pour quatre recettes simplissimes mais ô combien savoureuses : deux mezze, une salade et un plat de poisson (j’ai pris du saumon, mon homme a remis en question la «libanaisité» de la chose, mais bon, c’est au choix). J’ai servi le tout avec du pain pita et des pointes de pita grillées.

Je ne sais pas où j’avais la tête quand je suis allée faire les courses, mais bon, j’ai acheté de la coriandre au lieu du persil plat... Mais ça n’a pas causé de drame comme dans le film mexicain Cilantro y perejil, dans lequel une femme divorce parce que son mari ne sait pas faire la différence entre de la coriandre et du persil, ou bon, un truc du genre.

Et un gros merci à ma belle amie Marie pour la délicieuse recette de Baba ghannouj, le hit de la soirée.

Voici donc le tout :



BABA GHANNOUJ (purée d’aubergine et de tahini) de Maripel

J’ai préparé cette recette dans l’après-midi, mais j’ai ajouté la coriandre tout juste avant de servir.

Version imprimable

1 aubergine moyenne
jus d’un citron
3 c. à table de crème de sésame (Tahini)
2 gousses d’ail
2 c. à thé de sel, ou au goût
1 c. à soupe d’huile d’olive
1 tasse de persil bien tassé (on peut en mettre moins, –3 c. à table serait le
minimum requis) (j’ai mis de la coriandre fraîche)
1 c. à thé de cumin
1 c. à table de menthe fraîche
1 c. à thé de paprika

Piquer l’aubergine avec une fourchette, la placer sur une tôle à biscuits parcheminée et faire cuire au four (190 °C - 375 °F) en la retournant fréquemment. L’aubergine est cuite lorsqu’on peut la transpercer facilement avec un couteau ou une fourchette. Enlever la queue et la peau, et passer la chair au robot culinaire pour la mettre en purée. Ajouter le ¾ du jus de citron, le tahini, l’ail écrasé, le cumin, la menthe et le paprika et une cuiller à thé de sel. Mélanger. Goûter et ajouter le reste du sel et du citron si c’est nécessaire. Ajouter l’huile et le persil et mélanger. Servir à la température de la pièce.



SHANKLISH (Salade au fromage de chèvre)

(Source : The New Book of Middle Eastern Food de Claudia Roden)

Pour cette recette, j’ai utilisé des tomates italiennes. Elles ont l’avantage d’avoir moins d’eau; le lendemain, la salade était encore bien belle.

4 portions

Version imprimable

1/2 lb de fromage de chèvre
1 gousse d’ail écrasée (facultatif – moi, oui)
1 oignon doux rouge ou blanc, finement haché
2 ou 3 tomates mûres fermes, en dés (moi, 4 tomates italiennes moyennes)
4-5 c. soupe d’huile d’olive extra-vierge

Écraser le fromage et éventuellement l’ail à la fourchette. Ajouter l’oignon et les tomates, et arroser généreusement d’huile d’olive.


SALSOUF (Salade de boulgour et de pois chiches)

(Source : The New Book of Middle Eastern Food de Claudia Roden)

Une belle salade tellement simple qui fait la preuve qu’avec de bons ingrédients tout est possible. Pour ceux et celles qui ne trippent pas boulgour, cette salade serait tout aussi bonne avec du couscous, que je ferais cuire de la façon habituelle et refroidir.

Version imprimable

1 tasse de boulgour
1 lb de pois chiches en conserve de bonne qualité (moi, pois chiches que j’avais fait tremper et cuire)
1 c. soupe de menthe séchée
Sel
6 c. soupe d’huile d’olive

Faire tremper le boulgour dans l’eau froide pendant ½ h – 1 h, puis égoutter et presser pour retirer l’eau. Mélanger avec le reste des ingrédients.
________

TAJEN SAMAK BI TAHINA (Poisson en sauce tahini)

Je n’ai pas de photo pour celle-ci, j’ai oublié; je devais encore penser à ma coriandre, loll C’était vraiment très bon.

(Source : The New Book of Middle Eastern Food de Claudia Roden)

6 portions

Servir froid avec une salade (Tabbouleh, par exemple) ou chaud sur du riz (j’ai servi chaud avec une salade, hihi)

Version imprimable

6 filets de poisson, sans la peau (2 lb en tout) (moi, saumon)
Sel
2 gros oignons, coupés en deux et finement émincés
2-3 c. soupe d’huile d’olive extra-vierge
1 tasse de tahini
1/2 à 2/3 de jus de citron, ou au goût
1 tasse d’eau ou plus, au besoin
1/4 tasse de persil plat haché (moi, coriandre)
2 ou 3 citrons, en quartiers

Saler le poisson.

Dans une grande casserole, faire suer les oignons dans 2-3 c. soupe d’huile à couvert, à feu très doux, en brassant souvent, jusqu’à ce qu’ils soient tendres et commencent à se colorer.

Ajouter le jus de citron au tahini en brassant ainsi qu’assez d’eau pour obtenir une consistance crémeuse (le mélange sera rigide au début, puis deviendra lisse). Saler au goût.

Mettre les oignons dans un plat allant au four. Déposer les filets de poisson par-dessus, puis verser la sauce sur le poisson. Cuire au four préchauffé à 400 F pendant 20-30 minutes, ou jusqu’à ce que le poisson se défasse facilement à la fourchette. Décorer de persil et servir.

1 comentario:

awoz dijo...

Mima, moi aussi j'aime les trucs libannais.C'est une cuisine très savoureuse